Daily Archives: March 6, 2015

Un journaliste condamné à 25 ans de prison au Rwanda

media freedom

Le Rwanda se retrouve une fois de plus dans le viseur des organisations de défense des droits de l’Homme. Cette fois, Reporters sans frontières dénonce la condamnation à 25 ans de prison du journaliste rwandais, Cassien Ntamuhanga. Vendredi, 27 février, le tribunal de Kigali l’a reconnu coupable de « formation d’un groupe criminel », « conspiration contre le gouvernement ou le président de la République », « entente en vue de commettre un assassinat » et « complicité de terrorisme ».

Il était jugé aux côtés du célèbre chanteur Kizito Mihigo et de trois autres co-accusés. Kizito Mihigo, qui avait plaidé coupable, a été condamné à une peine de dix ans de prison. L’accusation avait requis la perpétuité contre ces quatre accusés, qui avaient été arrêtés en avril 2014 durant la commémoration des 20 ans du génocide. Reporters sans frontières (RSF) a exprimé son indignation face à « ce verdict sévère et disproportionné ». Et de critiquer « le caractère répressif du régime du président Kagamé et sa volonté grandissante de museler toute voix dissidente à l’approche de la présidentielle de 2017 ». Le Rwanda figure à la 161e place sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2015 réalisé chaque année par RSF.

Faire table rase de toute opposition

Ancien chef rebelle à la tête du Front patriotique rwandais (FPR), Paul Kagamé est président du Rwanda depuis 2000. Il est soupçonné de vouloir changer la constitution pour briguer un nouveau mandat en 2017. Et de faire table rase de toute opposition y compris de ses anciens alliés, comme les transfuges du FPR partis en exil dont certains ont rejoint le Congrès national rwandais (RNC). Ce parti d’opposition est considéré comme une organisation terroriste par Kigali. Et des anciens proches de Kagamé ralliés au RNC sont traqués et ont été retrouvés morts à l’étranger, comme l’ancien chef des services de renseignement tué en Afrique du Sud en janvier 2014.

Les atteintes à la liberté de la presse au Rwanda sont fréquemment dénoncées par des organisations étrangères. En décembre dernier, le Comité de protection des journalistes (CPJ) publiait un rapport qui pointait une « presse rwandaise régie par la censure aussi bien volontaire que forcée ». Et ce, malgré le vote d’une loi en 2013 renforçant légèrement la protection des journalistes et la mise en place d’une instance d’autorégulation des médias. Toutefois, des lois sévères encadrent tout outrage au chef de l’Etat et plus largement aux autorités.

En octobre 2014, c’est la diffusion de la chaîne britannique BBC qui y a été suspendue. Le parlement rwandais s’était prononcé en faveur de l’interdiction de la BBC qui avait diffusé un documentaire jugé controversé sur le génocide de 1994. Les émissions en kinyarwanda, la langue nationale du Rwanda, diffusées par la BBC avaient alors été suspendues pour une durée indéterminée.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/03/un-journaliste-condamne-a-25-ans-de-prison-au-rwanda_4586522_3212.html#mloRrQl103suHLCK.99

EU Urges Rwanda to develop a true multiparty democracy and allow space for peaceful dissent

téléchargement (4)

Open letter from European Union Heads of Mission in Rwanda on the occasion of Human Right Day

The theme of this year’s Human Rights Day is “Human Rights 365”, reminding us that every day is Human Rights Day and that each person, everywhere, is at every moment entitled to the full range of human rights. Respect for human rights is one of the European Union’s core values, embedded in the founding treaty, and we continue to ensure that these principles are upheld in all our actions.

We work with the people and the Government of Rwanda to promote human rights, democracy and good governance. We support the ambition of the Government’s Economic Development and Poverty Reduction Strategy with its goal of accelerating progress to middle income status to provide better quality of life for all Rwandans. We especially welcome the emphasis placed on respect for rule of law, gender, family and children’s rights as crosscutting issues in the strategy.

As we continue to support Rwanda’s ambitious development and growth targets, we encourage the development of a vibrant and vocal civil society. In its conclusions of 22 July 2014, the EU Foreign Affairs Council welcomed the progress made by Rwanda on structural reforms, but noted with concern the constraints faced by political parties and civil society. The EU encouraged Rwanda to further open up the political space and to allow greater freedom of expression in order to facilitate fuller democratic participation.

The Government demonstrated openness to discuss difficult topics by inviting the UN Special Rapporteur on the Rights to Freedom of Peaceful Assembly Maina Kiai to Rwanda. While commending Rwanda for its progress over the last 20 years, the Special Rapporteur stressed the importance of building upon that foundation by developing a true multiparty democracy and allowing space for peaceful dissent. The Special Rapporteur made recommendations addressed to the Government, civil society and the international community. We are committed to implementing the recommendations addressed to us and encourage Rwanda to do the same.

We urge the Government to continue working towards the universal implementation of human rights. The legitimate fight against terrorism and other security considerations should not be used to restrict the right to express dissent or criticism. That includes journalists, civil society and those advocating for greater political freedoms.

“Human Rights 365” emphasises the universal rights and fundamental freedoms as expressed in the Universal Declaration of Human Rights. It was adopted by representatives of all regions and cultures, demonstrating that human rights apply to all human beings without discrimination. The EU is committed to advancing the cause of human rights globally, and we look forward to continue working with the Government and people of Rwanda to realise this commitment.

Signed

  • Gerhard Braun, Chargé d’Affaires a.i. of the Embassy of the Federal Republic of Germany
  • HE Leoni Cuelenaere, Ambassador of the Kingdom of the Netherlands
  • HE Michel Flesch, Ambassador of the French Republic
  • HE William Gelling, High Commissioner of the British High Commission
  • Maria Håkansson, Chargé d’Affaires of the Embassy of the Kingdom of Sweden
  • HE Arnout Pauwels, Ambassador of the Kingdom of Belgium
  • HE Michael Ryan, Head of Delegation, Delegation of the European Union