Rwanda : Paul Kagame aux trousses d’un opposant ” fantôme”

Thomas

L’opposant rwandais Thomas Nahimana a été empêché de prendre son vol à Bruxelles (Belgique), ce lundi 23 décembre à destination de Kigali (Rwanda). En novembre dernier, l’opposant, a été aussi refoulé à l’aéroport de Nairobi (Kenya),en partance pour Kigali. Vu la répétition de ces déconvenues, M. Nahimana serait-il un élément  gênant pour les autorités de Kigali ?

Thomas Nahimana a été empêché ce lundi 23 janvier, de prendre son vol en partance de Bruxelles en Belgique pour Kigali, la capitale rwandaise. Au moment où M. Nahimana s’apprêtait à embarquer sur un vol de la compagnie aérienne Brussels Airlines, des employés de cette compagnie sont venus lui notifier l’interdiction de voyage signée des autorités de Kigali.

Il faut souligner que l’opposant rwandais n’en est pas à sa première déconvenue avec le pouvoir de Paul Kagame. En novembre 2016, M. Nahimana, exilé en France depuis 2005, a voulu regagner Kigali via Nairobi. Mais une fois à l’aéroport au Kenya, il a été notifié au Rwandais qu’il ne pouvait pas prendre le vol.

Plus tard ce lundi 23 janvier, les services d’immigration rwandais ont dévoilé les motifs de ces refoulements incessants. Il est reproché à l’opposant de ne pas avoir déclaré sa binationalité et de voyager avec un passeport rwandais expiré. De son côté l’opposant indique que la demande de  renouvellement de son passeport adressée à l’ambassade rwandaise à Paris est restée sans suite.

En réalité, cette guerre que livre Kigali à M. Nahimana semble être d’ordre politique. En effet, Thomas Nahimana, exilé en France depuis 2005, compte rentrer  au pays pour se présenter à la présidentielle de 2017 contre le président Paul Kagame, qui brigue un troisième septennat à la tête de ce petit pays d’Afrique de l’Est. Par ces manières, le chef de l’Etat  montre qu’il a peur d’être concurrencé dans la course à la magistrature suprême. Il est alors prêt à empêcher tout autre prétendant sérieux à se présenter.

M. Nahimana, étant certainement l’une des personnalités dont la candidature allait déranger M. Kagame, celui-ci a simplement préféré ne pas lui permettre de mettre pieds au pays.

Christophe SESSOU-beninmondeinfos.comSource : beninmondeinfos.com

Advertisements

One comment

  1. Ca n’arrive plus aux autres..! l’oeil pendant de Yahya Jammeh est un signe éloquent pour Paul Kagame.
    Ayant pris le pouvoir la même année 1994, Kagame aussi a peur , très peur même et il a bien raison.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s