Bienvenue au Gondwana, la chanson de Karasira vous est présentée par Aliane Isimbi

Gondwana by KARASIRA. Texte d’Aliane ISIMBI

Je ne suis pas politicienne.
Je veux seulement partager avec vous la souffrance d’un homme, un orphelin enfant qui avait reussi à s’en sortir, mais qui se retrouve detenu injustement au Rwanda à cause de ses idées pleines de vérité, d’unité, d’amour et de réconciliation. Le cas de Karasira n’est pas un cas isolé au Rwanda. Kizito nous a déjà quitté, Niyomugabo n’est plus de ce monde également.
Quant à Ntamuhanga, est-ce qu’il respire encore? Bahati, où est tu?

Idamange est ce que tu seras condamnée pour ton dévouement aux plus déminus? Notre mère Teresa!

Ils ont en commun d’être des orphelins de génocide. Ils sont si généreux avec un coeur en or.
Pour eux, tous les rwandais sont égaux quelque soit leur ethnie et nous sommes tous enfants de Dieu avant d’être rwandais. Ils demandent un traitement égal et équitable de tous les rwandais sans distinction ethnique et social. Ils sont remplis d’humanité.
Pour eux, il n’y a pas de vraie réconciliation sans la vraie vérité.
Malheureusement, la plus part d’entre eux croupissent en prison au Rwanda aujourd’hui à cause de leur humanité.
D’autres ont été assassinés ou sont portes disparus.

Dans un monde idéal, vous recevriez des prix nobels. Karasira aurait eu son propre labo de recherche et plein de prix, il se serait marié mais je suis sure que sa femme lui aurait reproché d’être trop au service des autres et de l’oublier avec ses enfants. Je suis triste encore car Karasira nous a dit souvent qu’il est hors de question pour lui de se marier et fonder une famille tant qu’il serait au Rwanda surtout à cause de la tragédie familiale qu’il a connu et il ne veut pas imposer la même souffrance qu’il vit à ses anges innocents qui n’ont pas demandé à venir au monde dans un enfer qui est le quotidien. Qui peutt le blamer pour ça? Il ferait un pére parfait dont chaque enfant serait fier!
Kizito aurait eu de beaux enfants et sa maison aurait été égaillé de joie et de bonheur avec des chants de louange avec des voix magnifiques de ses petits princes et princesses. La beauté physiquement de sa femme et sa generosité auraient rendu son foyer plus heureux encore. Pendant quelques instants, il m’arrive de rêver de cet avenir merveilleux qu’on leur a volé et privé.

Pourquoi tant de mal? pourquoi tuez vous et emprisonnez ces princes et princesses de coeur?

Tu as dit à Shyaka qu’il ne faut pas pleurer dans les moments difficiles pourtant il m’arrive de pleurer quand je pense à tout le mal que le système politique et la mauvaise gouvernance au Rwanda t’ont fait à toi et à ta chère famille.
Que tes êtres chers continuent de réposer en paix.
Je me sens dépassée par la cruauté de l’homme.
Les génocides commis au Rwanda, c’est la plus grande honte mondiale.

Tristesse et découragement m’envahissent. Tu n’aurais pas dû naître dans le mauvais pays le Rwanda, un pays si beau mais trop de sang y a coulé et ça continue. Cette tâche rouge salisse cette beauté naturelle.

Mon dernier hommage à toi mais tu es dans mes pensées tous les jours et je supplie le ciel que tu sois libéré vite. Tu n’as tué, ni volé personne.

Ton seul crime est d’avoir dit la vérité.
Pourquoi est ce que l’être humain est si méchant, comment peu t -on faire du mal à un orphelin? Vouloir le tuer pour la deuxième fois?

Le chemin de croix de Karasira:
Ses parents ont été soupçonnés d’être des espions du FPR dans les années 90 après l’attaque du FPR et rejetés par ses voisins qui se sont donnés à cœur joie à massacrer le jardin familial. Se sentant menacée et en insécurité, la famille a dû déménager par peur que le pire n’arrive. Pire qui arrivant quelques années plus tard par le Fpr qui pourtant censé avoir arrêté le génocide a tué les parents tusti de Karasira et sa soeur et le laissant depourvu et abondonné à lui même.
Son petit frère Aimé qui a survecu avec lui en a gardé des sequelles et troubles pyschologiques irreversibles. Grandir sans sa mère et son père, lui qui n’avait que deux ans l’ont privé d’un accompagnement affectif, émotionnel et soutien dont tout enfant a besoin. Aimé n’est pas mort physiquement mais il semble être détruit psychologiquement à tout jamais et vit dans la plus grande peur et peur plus intense encore depuis que son grand frère KARASIRA Aimable qui represente à la fois la figure paternel et maternel qu’il a perdu a été emprisonné injustement.

Encore une fois, Aimé se retrouve seul au monde et orphelin pour la deuxième fois.
Mais Dieu n’oublie pas ses enfants surtout les orphelins.

Assassinat des parents, frères et sœurs par le FPR, rejet social et professionnel, emprisonnement abusif pour le faire taire.

Karasira est un orphelin, un activiste, juste et humble de cœur et plein d’humanité. Il y a quelque chose de rare dans ses vrais victimes du génocide rwandais: ils sont pleins d’amour et sont sans rancune. Ils ont compris que tous les politiciens sont tous les mêmes et il vaut mieux s’en éloigner et vivre en paix et en harmonie avec ses compatriotes, voisins et même la diaspora politique et économique. Karasira dit souvent que personne ne peut être l’ ennemi de son pays natal ou d’adoption. Les gens sont seulement contre le mauvais système politique de gouvernance.

Les politiciens ne pensent qu’à leurs propres intérêts et sont champions de promesses non tenues. Que du bla bla comme le dit Tiken Jah et le petit peuple en paye le plus lourd.

Il a pu étudier grâce à sa motivation et devenu professeur d’informatique à l’université nationale du Rwanda. Il n’a reçu aucun soutien quelconque pour ses études et a été jusqu’à aujourd’hui victime de discrimination du fait des assassins de sa famille quand il était à l’école, dans le monde professionnel et social. Seul au monde, il se réfugia alors dans l’écriture des chansons et fut rappeur. Beaucoup le connaissent sur le surnom de professor nigga avec un style particulier.

Malheureusement, il fut renvoyé de son poste de professeur à l’université au Rwanda à cause de sa liberté de penser sur sa chaîne youtube qui avait pour objectif d’informer le peuple sur la vérité de l’histoire du Rwanda et chercher du soutien financier aux plus démunis tout en contribuant à la construction de l’unité du peuple rwandais fondée sur la vérité. Du fait d’avoir été victime de deux systèmes politiques, cela lui a permis de savoir la valeur de l’autre sans différenciation ethnique et que la division éthinque est mise en place pour diviser et manipuler le peuple.

Karasira n’est pas un politicien, il n’a aucune affiliation politique. Je dirai plutôt un grand penseur. Le Rwanda a la chance de t’avoir.

Avec son franc parler, il critique sans ménager mais de façon constructive le FPR, l’ancien régime et l’opposition qui travaille en exil aujourd’hui. Il déteste les inégalités, l’injustice, le mensonge et l’hypocrisie.
Ses critiques s’accompagnent de plans d’action d’amélioration. Il fait parti de rares rwandais dont le Rwanda n’aura plus jamais encore. Nous sommes fiers et reconnaissants envers Dieu de t’avoir au Rwanda. Qui sait notre futur Mandela.

C’est aussi un grand artiste.
Je vous fais découvrir et partager une de ses chansons que je ne cesse d’écouter depuis ce weekend bien que certains d’entre vous la connaissent déjà:” Gondowana”.

Il y a une traduction en français pour ceux qui ne parlent pas le Kinyarwanda.

Ses chansons sont parfois philosophiques et remplies d’une intelligence incroyable.
Cette chanson a été écrite et chantée par Karasira lui-même. On peut entendre cette humanité et cet amour dans cette voix si douce et si tendre dans cette chanson.

Bien que les systèmes politiques au Rwanda l’aient dépouillé et volé ce qu’on a de plus cher au monde: ses parents, frères et sœurs et aujourd’hui, il est détenu au Rwanda par le système politique en place qui veut le faire taire car ils doivent considérer notre apôtre de la vérité KARASIRA Aimable comme une menace contre leur abus de pouvoir et alienement du peuple et son exploitation. Karasira reconnaît pourtant qu’il y a quelques progrès positifs mais tout n’es pas si rose que ça aux pays de Milles collines.
Un grand travail de réconciliation reste à faire et il détecte les inégalités sociales comme une menace dangereuse qu’il ne faut pas négliger qui pourrait provoquer le soulèvement du peuple exploité et du sang va encore couler.

Son plus grand crime est d’avoir révélé au monde que le système politique en place aujourd’hui au Rwanda a assassiné ses parents et sa sœur.

Bienvenus au Gondwana,

Bienvenus au Gondwana (en Kinyarwanda)

Igihugu kitabaho
Kiri mu bitekerezo
Oh Bya Karasira

Gondawana, Gondawana
Ntago usanzwe Gondawana
Gondawana Gondawana Gondawana
Ni ubudasa gusa gusa (2X igitero)

Muri Gondawana abenshi barabihiwe
Bacye nibo baryohehewe muri Gondawana
Abaduhuje n’agatsiko,
Abo baba bakoze sakirirego
Muri Gondawana amateka ashrirwaho
N’abatsindishije umuheto

Gondawana Gondawana
Ntago usanzwe Gondawana
Gondawana Gondawana Gondawana
Ni ubudasa gusa gusa (2X igitero)

Muri Gondawana, amategeko ntakurikizwa
Hakutikizwa amabwiriza
Byose byubakiye ku kinyoma
Ikinyoma gusa gusa
Muri Gondawana, buru wese ni maneko
Buri wese n’ijisho ry’undi

Gondawana Gondawana
Ntago usanzwe Gondawana
Gondawana Gondawana Gondawana
Ni ubudasa gusa gusa (2X igitero)

Muri Gondawana humana rights ni inzozi
Democratie nay o ni inzozi
Gushimuti i agakino
Akarengane ni agakino
Muri Gondawana, hari abarya ntibahage
Bazarya n’akataribwa

Gondawana Gondawana
Ntago usanzwe Gondawana
Gondawana Gondawana Gondawana

Bienvenus au Gondwana version française
Un pays qui n’existe pas
Un pays imaginaire
Oh Bya Karasira

Gondawana, Gondawana
Gondawan tu es incroyable
Gondawana Gondawana Gondawana
Rien n’est jamais pareil (2X le réfrain)

La plupart des habitants du Gondawana sont malheureux, seulement une petite minorité est épanouie
Être contre le système, c’est commettre un sacrilège
Au Gondawana, l’histoire est écrite par ceux qui ont ont pris le pouvoir par les armes.

Gondawana, Gondawana
Gondawan tu es incroyable
Gondawana Gondawana Gondawana
Rien n’est jamais pareil (2X le refrain)

Au Gondwana, les lois ne sont pas respectées, on pratique plutôt l’abus de pouvoir.
Tout est basé sur le mensonge
Seulement le mensonge.
Au Gondwana, chacun est espion de l’autre
Chacun surveille l’autre.

Gondawana, Gondawana
Gondawan tu es incroyable
Gondawana Gondawana Gondawana
Rien n’est jamais pareil (2X le refrain)

Au Gondawana, les droits de l’homme n’existent pas
La Démocratie est un rêve,
Les enlèvements sont un jeu
L’injustice est un jeu
Au Gondwana, il y a certains qui mangent et qui ne sont jamais rassasiés
Ils mangeront même le fruit défendu.

Gondawana, Gondawana
Gondawan tu es incroyable
Gondawana Gondawana Gondawana
Rien n’est jamais pareil (2X le refrain)

Bienvenus au Gondwana,
Un pays qui n’existe
Qui est dans mon imagination
Oh par Karasira

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s