RWANDA POLITIQUE – QUE DOIT FAIRE L’OPPOSITION?POUR QUI ROULE-T-IL? FAIT-IL L’OPPOSITION A L’OPPOSITION OU AU SYSTEME FPR?

Avant de lui administrer une réponse qu’il mérite, nous vous faisons part de l’opinion choquante du Me Innocent TWAGIRAMUNGU sur le référendum et la participation de la nouvelle Génération. Admin.

1962780_641143879256091_2119236662_n

Me Innocent Twagiramungu

L’abbé Thomas Nahimana​ attaque l’opposition en lançant des mensonges sur RADIO Ijwi Ihuriro Nyarwanda​. POUR QUI ROULE-T-IL? FAIT-IL L’OPPOSITION A L’OPPOSITION OU AU SYSTEME FPR?

L’attitude de l’Abbé Thomas Nahimana​,Thomas Nahimana qui s’est rendu à Paris pour voter à l’ambassade du Rwanda  et légitimer ainsi ce processus frauduleux, illégal et de coup d’Etat constitutionnel me force à sortir de ma réserve. C’est très scandaleux étant donné que Monsieur l’Abbé Thomas NAHIMANA aurait suivi une formation de juriste. Qu’est ce qui peut justifier cet égarement?

La plateforme de l’opposition rwandaise qui compte 5 partis (FDU-IINKINGI, RNC, AMAHORO PC, PS IMBERAKURI et PDP IMANZI) a pourtant sorti une étude juridique assez scientifique qui aurait pu amener l’Abbé Thomas NAHIMANA et son club de copains qui se réclament de la nouvelle génération à réfléchir et à s’inscrire dans la dynamique de l’opposition de dénoncer le processus illégal initié par Paul KAGAME et POUR LUI-MÊME,  et dans lequel il a usé de la force et de l’abus de pouvoir pour y entraîner nos comptriotes de l’intérieur de sa prison qu’est le Rwanda actuel. Bravo aux militants et sympathisans de l’opposition qui, au Rwanda, ont suivi les consignes de la plateforme de boycotter  tout le processus y compris le réferendum au péril de leurs vies (certains ont même été emprisonnés, d’autres ont refusé des sommes d’argent avancées par le pouvoir). Ce sont des gens courageux à soutenir.

Qu’est ce qui a poussé l’Abbé Thomas NAHIMANA et son club à agir autrement malgré la liberté dont ils jouissent à l’étragner. L’avenir nous donnera sûrement la réponse.

Pendant l’émission de Radio Itahuka, Thomas NAHIMANA n’a pa pu apporter une moindre explication intelligible. Il a tenté d’accuser ses concitoyens de l’opposion de ne rien faire, tentant ainsi de décrédiliser les partenaireséventuels,  d’induire en erreur les auditeurs car il semble difficile de croire que Monsieur l’Abbé et son parti ignorent la position de la plateforme des 5 partis d’opposition rendue publique le  14/12/2015 et qui décortique l’illégalité et le caracère frauduleux du processus de modification de la constitution rwandaise qu’il convient tout simplement de boycotter pour ne pas le légitimer.

Dans la position de l’opposition rwandaise que la plateforme a rendue publique, elle formule des recommandations:

“SECTION II. RECOMMANDATIONS

3.2.1. Pour l’intérêt général du peuple rwandais, le président Paul Kagame devrait :

•Terminer son mandat en 2017 et renoncer au renouvellement ;
• Permettre l’ouverture de l’espace politique ;
• Libérer tous les prisonniers politiques ou d’opinion ;
•Réunir une conférence vérité-réconciliation ;
•Déclarer une amnistie générale ;
•Organiser le retour libre des réfugiés ;
•Organiser de véritables élections démocratiques.

3.2.2. Les nouveaux responsables de la scène politique rwandaise devront prioritairement :

•Assurer la sauvegarde de la légalité constitutionnelle ;
•Assurer le respect des lois et des institutions ;
•Construire un véritable Etat de droit où chaque rwandais a le droit d’exprimer librement ses opinions dans le respect de celui des autres ;
•Avoir la liberté et l’égalité des chances quant à la participation à la gestion de la   chose publique ;
•Veiller au respect du principe de la séparation des pouvoirs”.

Comment dans ces conditions, l’Abbé Thoams NAHIMANA peut-il affrmer que l’opposition dort et a abandonné les Rwandais sans leur indiquer quel comportement adopter? S’il n’a plus le temps de lire, ni d’équipe de travail pour l’épaule dans l’actualité politique, il devrait se taire.

Dans l’émission de Radio Ijwi Ihuriro Nyarwanda, un certain SIMPUNGA questionne Thomas NAHIMANA, via l’histoire récente du Rwanda, sur son programme de  légitimation des élections présidentielles de 2017 et l’interroge sur sa force qui pourrait faire la différence avec les expériences Faustin TWAGIRAMUNGU en 2003 et même Victoire INGABIRE en 2010.  Aucune réponse satisfaisante de sa part. Beaucoup d’auditeurs qui sont intervenus dans cette émission croient qu’il serait en mission commandée de légitimer et le processus de modification de la constitution et les élections de 2017.Faute de preuve de cette mission, je n’irais pas jusque là. Mais, comme certains de ses interocuteurs l’ont souligné dans l’émission, il devrait comprendre qu’il peut commettre une erreur d’appréciation politique  ou se tromper de stratégie politique par isolement voulu et assumé ou en mission commandée comme le craignent certains rwandais.

Par courtoisie, je me suis gardé de commenter ses pseudoanalyses juridiques lorsque’il justifiait certains actes de Paul KAGAME et de son gouvernement en lançant le processus pour modifier l’article 101 de la constitution.

Force est de constater qu’il ne contetste rien de l’analyse juridique de la plateforme de l’opposition qui a mis à nu tout le processus de modification de la constitution.

Le journaliste lui a fait remarquer qu’il ne pouvait pas non plus ignorer le communiqué de la plateforme de l’opposition signée par Joseph BUKEYE, le leader actuel de la plateforme  la veille du scrutin. Un aure interlocuteur lui a rappelé le mémorandum des organistions de la société civile et des partis de l’opposition produit pour dénoncer le processus kagamien de coupt d’Etat constitutionnel.

Touts ces textes pourtant rendus publics ont été ignorés par l’Abbé Thomas NAHIMANA pour se profiler comme le seul homme politique à l’oeuvre en taxant les autres de zombies et de manque de volonté de faire la politique. Un auditeur non avisé croirait que lui et son club sont les seuls valables pour faire de l’opposion au régime de Paul KAGAME.

Ce comportement ne me semble pas digne dans la déontolgie politique et surtout traitant de la sorte des partis qui pourraient être partenaires pour forcer le changement car l’union fait la force à moins que Monsieur l’Abbé Thomas NAHIMANA ne soit en service commandé de Paul KAGAME et de ses sponsors pour occuper le terrain. WAIT AIND SEE.

Tout en encourageant la critique et la rigueur du débat politique, un peu de modestie et de respect pour d’autres acteurs ne nuit pas!!!!

Bruxelles, 22/12/2015

Innocent TWAGIRAMUNGU

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s