Protais Hakizimfura: un autre réfugié rwandais échappe aux assaillants du régime criminel de Kagame.

Ouganda: un réfugié rwandais échappe à une tentative d’enlèvement

media
Le réfugié rwandais était en plein centre ville de Kampala quand il a été victime d’une tentative d’enlèvement.Getty Images/Lonely Planet Images/Tom Cockrem

Un réfugié rwandais a échappé de justesse à une tentative d’enlèvement en Ouganda. L’information est confirmée par les forces de l’ordre locales, même si beaucoup d’éléments restent à éclaircir. Kigali est régulièrement montré du doigt dans des disparitions de réfugiés en Ouganda voisin où vivent quelques 14 000 réfugiés rwandais.

Protais Akizimfura, 66 ans, a échappé de justesse à un kidnapping perpétré par deux assaillants non identifiés. Les faits se sont déroulés mercredi 9 avril, alors que ce réfugié allait accueillir son épouse débarquée du Rwanda voisin à l’arrêt de bus dans Old Kampala en plein centre ville. L’altercation a fini par attirer l’attention de la police, faisant fuir les agresseurs. S’agit-il d’une tentative d’enlèvement orchestrée par Kigali comme l’a déclaré aussitôt l’homme ? Il est encore trop tôt pour le dire.

Selon le commissaire ougandais aux réfugiés, joint par RFI, celui qui a échappé à l’enlèvement a purgé une peine de six ans de prison au Rwanda, et s’est rendu en Ouganda après sa libération où il avait donc un statut de réfugié. Pourquoi a-t-il fui son pays ? Pas d’information sur ce point précis, le réfugié restant injoignable. Quant aux assaillants, ils sont toujours en fuite, nous explique la même source. Le Commissariat aux réfugiés a toutefois fait par de ses préoccupations et déclaré que les arrestations extrajudiciaires étaient inacceptables, un rappel à l’ordre à peine voilé à l’attention de Kigali.

Le cas Mutabazi, un ancien de la garde présidentielle réfugié à Kampala et extradé vers Kigali dans des conditions douteuses, est encore dans les mémoires, tandis que le Rwanda est régulièrement montré du doigt dans des disparitions de réfugiés en Ouganda. En février dernier, c’était un autre d’entre eux, Andrew Muhanguzi, qui disparaissait, tandis que sa famille accusait Kigali de l’avoir extrader illégalement.

Advertisements

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s