Des escadrons de la mort venus du Rwanda actifs en Belgique?

(FILES) -- A file photo taken on April 16, 2015 shows Rwandan President Paul Kagame attending a press conference with Ethiopia's Prime Minister at the National Palace in Addis Ababa, Ethiopia. Rwandan lawmakers were set to debate on July 14, 2015 possible changes to the constitution to allow strongman Paul Kagame a third term in power as president. Over 3.7 million people -- well over half of the voters -- have signed a petition calling for a change of Article 101 of the constitution, which limits the president to two terms, according to Rwandan media. The public have been invited to attend the debate to "examine the relevance of the people's petitions submitted to the parliament, asking for the amendment of the Article 101 of the constitution on presidential terms," a parliamentary statement read, according to the New Times newspaper on July 14.  AFP PHOTO / ZACHARIAS ABUBEKER
(FILES) — A file photo taken on April 16, 2015 .

Le régime au pouvoir au Rwanda tenterait d’éliminer des dissidents et des opposants en Belgique, annonce Het Belang van Limburg sur base d’indices sérieux. Kigali utiliserait pour cela des commandos performants envoyés dans notre pays. La Sûreté de l’Etat aurait déjà dû fournir sa protection à plusieurs personnes.

Mercedes blindée

L’histoire commence l’an dernier. Une journaliste canadienne, Judi Rever, auteur d’articles critiques à l’égard du régime du président rwandais Paul Kagame, est en visite de travail en Belgique. Durant son séjour d’une semaine, elle doit se déplacer en Mercedes blindée accompagnée de deux agents de la Sûreté, écrit le journal.

Un accord avec la Sûreté

La Sûreté de l’Etat s’abstient évidemment de tout commentaire à ce sujet, mais Het Belang van Limburg a pu consulter l’accord signé à ce sujet par Judi Rever et les services belges.

La journaliste canadienne témoigne aussi : “L’agent m’a informé du fait que la Belgique avait de sérieuses informations selon lesquelles l’ambassade rwandaise à Bruxelles constituait une menace pour moi”.

Approché pour liquider des opposants

Het Belang van Limburg a également recueilli le témoignage d’un ancien allié de Kagame, Robert Higiro, approché par les services de renseignement rwandais pour liquider des opposants, témoignage qu’il a aussi donné à Judi Rever.

L’histoire de Judi Rever est en outre confirmée par notre confrère de la VRT, spécialiste de l’Afrique centrale, Peter Verlinden qui a eu l’occasion de la rencontrer l’an dernier en Belgique : elle bénéficiait effectivement à ce moment de la protection d’un membre de la Sûreté, témoigne le journaliste de la VRT.

Peter Verlinden souligne aussi que de nombreux Rwandais sont placés sous protection, permanente ou momentanée, comme l’ancien Premier ministre Faustin Twagiramungu, cible possible de menaces de mort en mai 2014.

En morceaux dans le canal

Le journaliste de la VRT, qui dénonce au passage un régime “criminel et meurtrier“, évoque par exemple les cas plus tragiques le colonel Patrick Karegeya, ancien chef des services de renseignements, étranglé le 1er janvier 2014 dans un hôtel à Johanesburg ou ce Rwandais retrouvé en morceaux dans le canal à Bruxelles, deux cas qui se retrouvent dans la liste des assassinats politiques d’opposants rwandais à l’étranger dressée par Het Belang van Limburg.

Source: RTBF

Advertisements

One comment

  1. I saw them, they have a long tail and big ears and they eat corn cubs. This guys look exacly like thse RTLM was talking about in 1990’s. Let me tell you they are very dangeroud and they are all over the world according FDRL’s intelligent services

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s