Rwanda: L’opposition appelle à la démission de Paul Kagame.

En période de crise, lorsque le gouvernement méconnaît délibérément ses responsabilités, le peuple doit prendre son destin en main.

Lors de sa réunion extraordinaire tenue le dimanche 29/03/2020 sous la présidence de Madame Claire Nadine KASINGE, le Comité directeur du Parti Ishema a étudié les problèmes pressants auxquels le Rwanda est confronté au moment où le monde entier fait face à la pandémie du Coronavirus (COVID-19).

Après un moment de réflexion, les membres du Comité déclarent ce qui suit:

1. Le pays du Rwanda est entré illégalement dans un état d’urgence sanitaire. En bref, pendant l’état d’urgence, quelques provisions légales ordinaires du pays sont suspendues en raison d’un grave problème comme des troubles, des épidémies ou d’autres catastrophes qui pourraient entraver le fonctionnement normal des institutions nationales et publiques, mais qui n’ont pas encore atteint l’état de siège ou guerre.

2. Dans de tels cas, des règles et règlements spéciaux sont adoptés pour faire face à ces circonstances particulières. La Constitution de 2003 telle que révisée à ce jour le prévoit aux articles 108, 136, 137, 138.

 ARTICLE 108 , alinéa 3:

“Le Président de la République déclare l’état de siège ou l’état d’urgence dans les conditions prévues par la présente Constitution et d’autres lois”.

3. Le gouvernement gère le pays selon des « nouvelles mesures» annoncées par le Premier ministre Dr Ngirente Edouard, le 21 mars 2020. Cependant, ces mesures ne sont pas conformes à la Constitution, d’autant plus qu’elles portent atteinte aux droits fondamentaux des citoyens et à l’autorité des institutions nationales.  Les “nouvelles mesures” de M. Ngirente violent non seulement les droits fondamentaux du citoyen, mais aussi restent muettes sur le plan du gouvernement pour faire face aux conséquences du confinement imposé, notamment la famine, le suicide, etc.

4. Les cas confirmés du covid-19 sont en augmentation au Rwanda ainsi que dans le monde. Chaque jour, d’autres dirigeants s’adressent aux citoyens pour leur apporter du soutien tant moral que matériel. Quant à Paul Kagame,  il est si invisible que beaucoup de Rwandais pensent qu’il n’est plus de ce monde ou qu’il n’a plus les facultés physiques et mentales de diriger le pays. Effrayé et ne pouvant affronter le danger qui menace son peuple, Paul Kagame doit démissionner.

5. Paul Kagame n’a pas fait le nécessaire pour rassurer le peuple, présenter au peuple son plan pour faire face au COVID-19. Il a abandonné les Rwandais au moment où sa présence est nécessitée le plus.

6. Dans le cas où l’État ne serait pas en mesure de faire face à ces circonstances, il ne devrait pas exposer ses citoyens à un risque plus élevé de cette pandémie. Il est clair que les mesures de M. Ngirente appellent les citoyens sur la totalité du territoire nationale à rester confinés sans réfléchir sur la façon dont ils se nourriront.  Ces mesures n’expliquent en rien les modalités selon lesquelles  les fonctionnaires de l’Etat et le secteur privé survivront une fois leurs opérations fermées. Mais surtout, ces mesures ne montrent pas comment les citoyens du menu peuple pourront subvenir aux besoins de leurs familles.

Pour toutes ces raisons:

1. Le président Paul KAGAME (s’il est encore en vie) et le Premier ministre Edouard NGIRENTE doivent être démis de leurs fonctions et immédiatement traduits en justice pour “violation grave et délibérée de la Constitution”, (article 105). Il est également clair qu’ils n’ont pas la capacité discrétionnaire de protéger les 12 millions de Rwandais contre le Coronavirus et ses conséquences. Le Rwanda a besoin d’un leader qui n’a pas peur du combat, qui ne se cache pas quand le peuple a besoin de lui.

2. Les Rwandais en général sont tenus de prendre leur destin en main, de se défendre et de recouvrer leurs droits: le gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple. Aucun dirigeant étranger ne viendra à notre rescousse, chacun prêtant attention d’abord à son propre peuple.

Les Leaders du parti Ishema sont prêts à contribuer au triomphe de la cause du peuple rwandais.

Nous exhortons les Rwandais à continuer de se protéger et d’éviter la propagation du coronavirus.

Ensemble, à nous la victoire.

Nadine Claire KASINGE

Présidente Ishema Party

logo-ishema

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s