“Tu es un virus”- les autorités rwandaises menacent le Directeur de Human Rights Watch.

Il est devenu normal que toute personne qui ose poser des questions qui fâchent à Paul Kagame soit bloquée d’office. Kagame, qui, une fois a été vanté comme le président africain le plus populaire sur les réseaux sociaux, apparemment perd d’équilibre en lisant des tweets qui lui rappellent sa vraie nature. Il n’aimerait pas se regarder dans un miroir! Pour les rwandais, ça commence à être un no-news. Etre bloqué par Kagame, puis par sa fille, et sa bande de copin(e)s,…c’est comme ça que ça marche. Contrairement aux USA, il n’existe aucune loi qui empêche le président de la république rwandaise de bloquer un citoyen estimé hostile envers la magistrature suprême. 

Kenneth Roth bloqué, menacé

C’est le tour du Directeur de Human Rights Watch d’être bloqué. Comme si ça ne suffisait pas, Monsieur Kenneth Roth reçoit les explications supplémentaires sur la raison de cet action:

“Un virus à la fois, ta nomenclature est Ken Covid-20. Mémorise le numéro”.

KenHRW

C’est Yolande Makolo qui s’invite pour répondre à la question posée par le directeur exécutif de HRW: “De quoi a-t-il peur le président brutalement dictateur rwandais?” (pour me bloquer – ndlr).

Anciennement cheffe de la communication du président Kagame, Yolande Makolo est actuellement attachée aux services généraux de la présidence, cédant la place à une certaine Stéphanie Nyombayire. Elle fait partie de l’équipe de “chiens de chasse” coordonnée par la fille du président Ange Kagame dont le rôle est de dénigrer toute personne qui critique, même de façon constructive, le régime de son papa chéri.

Alison Desforges de son vivant

Dans les années qui ont directement suivi le génocide rwandais,  Alison Desforges n’aurait imaginé une seule fois que Human Rights Watch pourrait un jour être aux antipodes avec le Front Patriotique Rwandais (FPR). Elle a été championne de la sensibilisation d’un génocide planifié et non spontané, même si, malgré ses témoignages au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR), l’hypothèse de “planification” n’a pas convaincu le tribunal, faute de preuves irréfutables. 

Desforges a été appréciée par Kagame jusqu’à ce qu’un jour, elle ouvre les yeux sur les crimes commis par le FPR. Voici ce que HRW a dit à sa mort:

“Perspicace et impartiale, Alison Des Forges s’est rendue impopulaire au Rwanda pour avoir insisté sur le fait que les forces rebelles du Front patriotique rwandais, (…) devraient aussi répondre des crimes qu’elles ont commis, notamment le meurtre de trente mille personnes pendant et juste après le génocide. Le gouvernement rwandais a banni Alison Des Forges du pays en 2008 après la publication par Human Rights Watch d’une analyse exhaustive de la réforme judiciaire dans ce pays. Cette analyse a mis en lumière le problème des poursuites judiciaires infondées, ainsi que des influences externes sur la justice ayant abouti dans certains cas à des procès et des verdicts injustes”. HRW, 2009.

Desforges est morte dans un crash d’avion dans des circonstances un peu floues. Un peu avant sa mort, elle travaillait sur les tueries qui avaient eu lieu dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Et selon Kenneth Roth, « Alison n’a jamais omis de mentionner les crimes commis par les forces du gouvernement rwandais, ce qui ne l’a pas rendue populaire, particulièrement aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne »,..« Elle était comme une épine dans le pied de chacun, ce qui reflétait son intégrité ainsi que son attachement aux principes et à la manifestation de la vérité. »

Maintenant que Kenneth est “un virus” selon les dires de la belle Makolo, a quoi pourrions-nous nous attendre?  C’est une menace à ne pas prendre à la légère.

Let’s wait and see!

Chaste Gahunde


Avis aux lecteurs: Nos articles peuvent être reproduits à condition de citer le nom d’auteur et le site web source.                                                                                                            Notice to readers: Our articles may be reproduced provided the author’s name and the source website are cited.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s