Category Archives: Espace politique

RBB exige la libération immédiate et sans conditions de Madame Yvonne Iryamugwiza Idamange.

Communiqué sur la situation sécuritaire de Madame Idamange Yvonne.


Usant de sa liberté d’expression, Madame Yvonne Iryamugwiza Idamange a publié des vidéos sur sa chaîne YouTube dans lesquelles elle s’est montrée critique des mesures impopulaires prises par le gouvernement de Kigali pour contrer la pandémie du Covid-19. Elle a ensuite subi de nombreuses menaces de mort à peine voilées de la part de personnalités du régime qui l’ont qualifiée d’Interahamwe et de négationniste, alors qu’elle est elle-même une rescapée du génocide. Son enfant mineur a même été porté disparu pendant vingt-quatre heures avant d’être retrouvé vivant. Il a confirmé avoir été séquestré par la police rwandaise.

Le matin du 15 février 2021, sur sa chaîne YouTube, Madame Idamange a diffusé une autre vidéo dans
laquelle elle a dénoncé le harcèlement, l’intimidation et les menaces de mort dont elle a été l’objet de
la part de la police rwandaise. Aussitôt après avoir délivré son message, elle a été violemment
attaquée à son domicile puis arrêtée arbitrairement par un groupe d’agents de police.

Connaissant les méthodes criminelles du régime de Kigali à l’égard de toute voix critique, le Cadre de
Concertation – Rwanda Bridge Builders (RBB) – craint le pire et voudrait attirer l’attention de la
communauté internationale sur les atteintes à la sécurité de Madame Idamange.

Le Cadre de concertation met en garde le régime de Kigali sur son modus operandi consistant à tuer
ses opposants en faisant croire à l’opinion qu’ils se sont suicidés.
Le Cadre de Concertation – Rwanda Bridge Builders (RBB) – demande particulièrement aux pays qui
soutiennent financièrement le régime de Kigali d’exercer des pressions sur le gouvernement rwandais, afin qu’il cesse de harceler et d’intimider cette mère de 4 enfants.
Le Cadre exige la libération immédiate et sans conditions de Madame Yvonne Iryamugwiza Idamange,
afin qu’elle continue de jouir sans entraves de ses droits fondamentaux. En tout état de cause, le
régime de Kigali sera tenu responsable de tout ce qui pourrait arriver à Madame Yvonne Idamange.

C’est ici l’occasion de rappeler qu’un autre activiste de la réconciliation nationale, le poète Innocent Bahati est toujours porté disparu depuis une semaine, après un rendez-vous avec un agent de la police rwandaise.
Cette campagne de terreur arrive au moment où les Rwandais commémorent la mort de l’artiste chanteur Kizito Mihigo, chantre de la réconciliation nationale, lui aussi assassiné il y a un an jour pour jour par le régime de Paul Kagame. Le 17 février 2020, la police avait annoncé la mort de Kizito Mihigo, arrêté trois jours plus tôt aux motifs qu’il se préparait à fuir le pays. Le porte-parole de la police rwandaise avait ensuite prétendu que le chanteur s’était suicidé dans sa cellule, au poste de police de
Remera, à Kigali.

Malgré l’insistance de plusieurs organisations rwandaises et internationales de défense des droits
humains, le gouvernement rwandais s’est toujours opposé aux demandes d’une enquête internationale
indépendante pour identifier les vraies circonstances de l’assassinat de notre héros national, Kizito Mihigo.


Fait le 15 février 2021.

Les signataires :

  1. Action citoyenne pour la Paix
  2. Amahoro-PC
  3. Association des rescapés du génocide des réfugiés rwandais au Congo (Ex-ZaïreRDC) ARGR-
    Intabaza
  4. Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda (CLIIR)
  5. Comité pour l’Unité, la Paix et la Réconciliation au Rwanda (CUPR)
  6. Congrès rwandais du Canada (CRC)
  7. Convention Nationale Républicaine (CNR-Intwari)
  8. Comité de Suivi de la Problématique des Réfugiés Rwandais (CSPR)
  9. COVIGLA, Collectif des victimes des crimes de masse commis dans la région des grands lacs
    africains
  10. Democratic Rwanda Party, DRP-ABASANGIZI
  11. FDU-Inkingi
  12. Fondation Ibukabose-Rengerabose, Mémoire et Justice pour tous
  13. Global Campaign for Rwandans Human Rights
  14. Global Voice of Rwandan Refugees (GVRR)
  15. Groupe d’initiative France-Rwanda (GIFR)
  16. Inganzo Gakondo
  17. Initiative du Peuple pour l’Alliance Démocratique (IPAD-Umuhuza)
  18. Initiative Humanitaire pour la région des grands lacs (IHRGL)
  19. Initiative HUMURA
  20. Institut Seth Sendashonga pour la Citoyenneté Démocratique ISCID asbl
  21. JAMBO asbl
  22. Liberté d’Expression Culture et Paix, LECP Info
  23. Mouvement Républicain pour la Paix et le Progrès, MRP
  24. NSADO Norway
  25. Observatoire des Droits de l’Homme au Rwanda (ODHR)
  26. Organization for Peace, Justice and Development in Rwanda and Great Lakes Region (OPJDR)
  27. Pacte Démocratique du Peuple (PDP-IMANZI)
  28. PS Imberakuri
  29. Réseau International pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme au Rwanda
    (RIPRODHOR)
  30. RNC-Ihuriro
  31. Rwanda National Forum (RNF)
  32. Rwandan Alliance for the National Pact (RANP-Abaryankuna)
  33. Rwandan American Youth Association
  34. Rwandan Platform for Dialogue, Truth, and Justice (RDTJ)
  35. RFN NORWAY, FORUM RWANDAIS NORVEGE
  36. United Freedom Fighters (UFF-INDANGAMIRWA)
    RBB Contact address: rwandabridgebuilders@gmail.com

Pour télécharger le format PDF

Korona Virusi mu rugo kwa Kagame?

Abanyarwanda bakomeje guhezwa mu gihirahiro ku bijyanye n’ubuzima bw’umukuru w’igihugu, Bwana Paul Kagame. Kuva icyorezo cya Korona Virusi cyavugwa mu Rwanda, Paul Kagame yahise aburirwa irengero. Abenshi bakomeje kwibaza niba ari ingamba yafashe ku bushake akiheza kugira ngo atanduza abandi. Hari n’abavuga ko yigiriye ubwoba bwo kwandura agahita ahunga igihugu dore ko indege asanzwe agendamo yageze i Londres mu Bwongereza tariki ya 21 Werurwe 2020 ntiyongere kuhava.

Impaka zabaye ndende kugeza n’aho bamwe bemeza ko Kagame yaba yarapfuye abanyarwanda ntibabimenyeshwe. Koko rero, ku muntu wese uzi Kagame n’uburyo akunda kwigaragaza nk’umuntu ufata iya mbere mu guhangana n’ibibazo, kuba atagaragara ni uko afite ikibazo gikomeye. Ijambo yagerageje kuvuga nta kintu yavuze gifite ireme, cyakora yasabye Imana kurinda Abanyarwanda. Ibintu byatunguye benshi kuko Kagame akunze gupinga Imana n’ababona ko Imana ishobora gukemura ibibazo.

Umuhanzi akaba n’umukinnyi wa Film utuye mu Bufaransa Gaël FAYE yanditse ku rukuta rwe rwa facebook yemeza ko amaze ibyumweru bibiri mu kato kubera indwara ya Korona virusi yanduye mu gihe yari mu Rwanda mu minsi ishize. Yongeraho ko abagize ikipe ye bose bashyizwe mu bitaro kubera iyo ndwara.

GAYE

Ikizwi ni uko mu gihe yari i Kigali Bwana FAYE yabonanye, ahoberana na Madamu Jeannette Kagame ndetse bamarana umwanya utari mutoya. Abandi bari bahari ni Madamu Ines MPAMBARA wa wundi wavuzwe cyane ku ruhare yagize mu rupfu rwa Kizito Mihigo.

nyiga

Madame Jeannette Kagame hagati na Bwana FAYE iburyo.

Mongifaye

Madame Jeannette Kagame ibumoso, Ines Mpambara hagati, Gaël Faye n’ikipe ye iburyo.

Nta shiti ko urugo rwa Kagame rwaba rwarinjiwe n’iki cyorezo ariko abantu bakibaza impamvu bigirwa ibanga kandi nyamara nta gisebo kirimo.  Cyakora ibihugu bitegekeshwa igitugu bikunze kwimana amakuru ajyanye n’ubuzima bw’abakuru b’ibihugu. Urugero, mu minsi ishize Perezida wa Gabon yagize ikibazo cy’umutima bigirwa ibanga rikomeye, aza kugaragara nyuma y’amezi menshi agenda atitimira.

ibibazo

Kubera ko nta makuru bahabwa, Abanyarwanda bagerageza kwinjira mu bitekerezo by’urugo rwa Kagame.

Turakomeza kwibaza ngo Kagame ari he? amerewe ate? Ese ni ikigwari gitinya aho rukomeye?

Chaste Gahunde.


Avis aux lecteurs: Nos articles peuvent être reproduits à condition de citer le nom d’auteur et le site web source.
Notice to readers: Our articles may be reproduced provided the author’s name and the source website are cited.

“Tu es un virus”- les autorités rwandaises menacent le Directeur de Human Rights Watch.

Il est devenu normal que toute personne qui ose poser des questions qui fâchent à Paul Kagame soit bloquée d’office. Kagame, qui, une fois a été vanté comme le président africain le plus populaire sur les réseaux sociaux, apparemment perd d’équilibre en lisant des tweets qui lui rappellent sa vraie nature. Il n’aimerait pas se regarder dans un miroir! Pour les rwandais, ça commence à être un no-news. Etre bloqué par Kagame, puis par sa fille, et sa bande de copin(e)s,…c’est comme ça que ça marche. Contrairement aux USA, il n’existe aucune loi qui empêche le président de la république rwandaise de bloquer un citoyen estimé hostile envers la magistrature suprême. 

Kenneth Roth bloqué, menacé

C’est le tour du Directeur de Human Rights Watch d’être bloqué. Comme si ça ne suffisait pas, Monsieur Kenneth Roth reçoit les explications supplémentaires sur la raison de cet action:

“Un virus à la fois, ta nomenclature est Ken Covid-20. Mémorise le numéro”.

KenHRW

C’est Yolande Makolo qui s’invite pour répondre à la question posée par le directeur exécutif de HRW: “De quoi a-t-il peur le président brutalement dictateur rwandais?” (pour me bloquer – ndlr).

Anciennement cheffe de la communication du président Kagame, Yolande Makolo est actuellement attachée aux services généraux de la présidence, cédant la place à une certaine Stéphanie Nyombayire. Elle fait partie de l’équipe de “chiens de chasse” coordonnée par la fille du président Ange Kagame dont le rôle est de dénigrer toute personne qui critique, même de façon constructive, le régime de son papa chéri.

Alison Desforges de son vivant

Dans les années qui ont directement suivi le génocide rwandais,  Alison Desforges n’aurait imaginé une seule fois que Human Rights Watch pourrait un jour être aux antipodes avec le Front Patriotique Rwandais (FPR). Elle a été championne de la sensibilisation d’un génocide planifié et non spontané, même si, malgré ses témoignages au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR), l’hypothèse de “planification” n’a pas convaincu le tribunal, faute de preuves irréfutables. 

Desforges a été appréciée par Kagame jusqu’à ce qu’un jour, elle ouvre les yeux sur les crimes commis par le FPR. Voici ce que HRW a dit à sa mort:

“Perspicace et impartiale, Alison Des Forges s’est rendue impopulaire au Rwanda pour avoir insisté sur le fait que les forces rebelles du Front patriotique rwandais, (…) devraient aussi répondre des crimes qu’elles ont commis, notamment le meurtre de trente mille personnes pendant et juste après le génocide. Le gouvernement rwandais a banni Alison Des Forges du pays en 2008 après la publication par Human Rights Watch d’une analyse exhaustive de la réforme judiciaire dans ce pays. Cette analyse a mis en lumière le problème des poursuites judiciaires infondées, ainsi que des influences externes sur la justice ayant abouti dans certains cas à des procès et des verdicts injustes”. HRW, 2009.

Desforges est morte dans un crash d’avion dans des circonstances un peu floues. Un peu avant sa mort, elle travaillait sur les tueries qui avaient eu lieu dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Et selon Kenneth Roth, « Alison n’a jamais omis de mentionner les crimes commis par les forces du gouvernement rwandais, ce qui ne l’a pas rendue populaire, particulièrement aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne »,..« Elle était comme une épine dans le pied de chacun, ce qui reflétait son intégrité ainsi que son attachement aux principes et à la manifestation de la vérité. »

Maintenant que Kenneth est “un virus” selon les dires de la belle Makolo, a quoi pourrions-nous nous attendre?  C’est une menace à ne pas prendre à la légère.

Let’s wait and see!

Chaste Gahunde


Avis aux lecteurs: Nos articles peuvent être reproduits à condition de citer le nom d’auteur et le site web source.                                                                                                            Notice to readers: Our articles may be reproduced provided the author’s name and the source website are cited.