Rwanda: Non au coup d’Etat Constitutionnel en cours.

senaa-bba02

Ils enterrent l’espoir de la démocratie.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE  No ISHEMA2015/05/01

RWANDA : Un coup d’Etat Constitutionnel en cours

  1. Compte tenu de l’atmosphère délétère qui accompagne les magouilles éhontées mises en œuvre par le parti au pouvoir  à Kigali pour permettre au Président Paul Kagame  de concourir pour un troisième septennat, lors du scrutin de 2017,
  2. Le Parti ISHEMA (parti d’opposition) et ses alliés de la «Nouvelle Génération»  condamnent avec la plus grande énergie la mascarade politique et les entorses à la procédure légale qui risquent d’entériner une révision anticonstitutionnelle, inopportune et indésirable de l’article 101 de la Constitution rwandaise.
  3. En effet, aujourd’hui plus qu’hier, tout rwandais, du plus vieux au plus jeune, a pu retenir par cœur les mots de cet article si sacré : « Le Président de la République est élu pour un mandat de sept ans renouvelable une seule fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels ».
  4. Or, selon les informations en notre possession, le régime de Paul Kagamé investit actuellement tous les villages , établissements scolaires,  associations, organismes étatiques et sociétés privées,  pour terroriser la population en vue d’obtenir d’elle,  sous la menace, des signatures individuelles d’un formulaire pré-rempli sous forme de pétition,  demandant au parlement rwandais de réviser sans délai cet article 101 de la Constitution de 2003  qui limite irrévocablement à deux le nombre de mandats présidentiels.
  5. Pire encore, comme le formulaire en question le laisse constater, cette révision n’est motivée ni par le souci de promouvoir l’État de droit, ni par la sauvegarde de l’intérêt général, mais plutôt par le maintien du prestige personnel de Paul Kagame qui rêve de se voir offrir la possibilité de devenir légalement le Président  à vie de la république du Rwanda.
  6. Nous nous inscrivons donc en faux contre ce « Coup d’État Constitutionnel » en cours qui risque de replonger le Rwanda, à peine reconstruit, dans la violence et l’instabilité.
  7. Nous en appelons à la condamnation rapide et à la pression ferme de la part de la Communauté Internationale en vue de contenir à temps les débordements qu’une initiative aussi injuste ne manquera pas de provoquer.
  8. Nous mettons en garde les « soutiens inconditionnels » de Paul Kagame et leur rappelons que leur responsabilité serait considérée comme engagée s’ils n’arrivaient pas, cette fois-ci, à se désolidariser de leur protégé alors que son goût démesuré du pouvoir et son mépris de la Constitution venait à pousser dans la révolte et le chaos ce peuple rwandais épuisé par 21 années de dictature militaire féroce.
  9. Nous exhortons les citoyens rwandais à se lever comme un seul homme et manifester, partout et par tous les moyens, leur réprobation envers cette « monarchie républicaine » que Paul Kagame est en train d’instaurer dans notre pays.
  10. Le peuple rwandais veut des élections libres et démocratiques pour 2017, seul l’ennemi de la nation pourrait l’en priver.

Fait à Paris, ce 29 mai 2015.

Pour le parti ISHEMA,

Abbé Thomas Nahimana, Secrétaire Général,

Candidat aux élections présidentielles de 2017.

Email : nahimanathom@yahoo.fr

Tél : 00 33 6 52 11 04 45

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s