Rwanda: la langue de Molière toujours tenue à l’écart !

Malgré son statut de membre de l’organisation internationale de la francophonie (OIF), le Rwanda ne fait aucun effort pour donner la place à la langue française qui pourtant est désignée par la Constitution comme langue parlée ( avec l’anglais et le Kinyarwanda). Le Rwanda a le privilège de diriger l’OIF, un choix qui a laissé pas mal d’observateurs en état de choc.

En effet, à la veille  de la nomination de la rwandaise Louise Mushikiwabo en tant que secrétaire générale de l’OIF, l’indignation  était totale. Le Rwanda est accusé entre autres de graves crimes contre l’humanité et les abus de pouvoir contre les droits de l’homme. La liberté d’expression,  le droit à la vie et à la propriété privée, l’état de droit, sont bafoués aux yeux de la communauté internationale qui semble hypnotisée par ce comportement inédit d’un régime irrespectueux de tout.

Pourtant,  tous ces abus étaient ignorés sous le même prétexte que celui avancé lors de l’adhésion du Rwanda à l’organisation des pays anciennement colonisés par le Royaume Uni: donner la chance au Rwanda est un appel à l’action, lui donner des responsabilités , c’est le forcer à se conformer aux principes de l’organisation.  Ceci n’est forcément pas une mauvaise idée  sauf que ça ne marche jamais avec Kagame et son système. Kagame vous fera croire qu’il est de même logique que vous, mais il attendra un moment propice pour tricher et vous decevoir.

Ainsi, même après avoir réussi à “infiltrer” Louise Mushikiwabo dans Paris pour cottoyer les influents francophones et plaider en faveur de son ancien maître, la langue française est toujours absente que ce soit dans l’éducation, sur les sites web du gouvernement ou dans les communiqués et décrets dans l’administration publique.

A ce sujet,  Louise Mushikiwabo semble en avoir marre et se révolte.

 

FB_IMG_1584227743194

C’est en réagissant au communiqué du ministère de la santé au sujet des mesures prises contre la pandémie COVID-19. Elle s’en félicite en ajoutant un hashtag “en français s’il vous plait”.

Quoiqu’on fasse la langue de Molière reste négligée non pas par ce qu’elle est moche ( moi je la trouve douce, délicieuse et surtout romantique) mais parce que la clique dirigeante du pays n’en pige que dalle.

Chaste Gahunde.


Avis aux lecteurs: Nos articles peuvent être reproduits à condition de citer le nom d'auteur et le site web source.
Notice to readers: Our articles may be reproduced provided the author's name and the source website are cited.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s