Le chanteur Kizito MIHIGO : Missions accomplies.

La date du 17 février 2020 sera à jamais gravée dans la mémoire de l’humanité toute entière, en particulier dans la mémoire des Rwandais. Je note bien « L’humanité toute entière », oui, parce que Kizito Mihigo aura été probablement le plus grand Humaniste de l’époque contemporaine, dévoué et sacrifié pour la cause humaine.

Kizito Mihigo dont le monde a salué l’audace, l’abnégation et le sacrifice ultime de soi, a bien accompli sa mission. Il a certainement rejoint Celui qui l’avait choisi pour semer la graine de la vie contre celle de la mort, Celui qui  lui avait envoyé cette Colombe de la paix, du pardon et de la réconciliation, en tant que messager dans un pays déchiré par la haine.

« La colombe, symbole de l’amour et de la paix parmi les hommes ; la colombe, symbole de la demande et de l’offre du pardon ; la colombe, symbole de la réconciliation, symbole de l’apaisement et de la justice, symbole de la sagesse et du discernement; c’est cette colombe dont nous avons besoin» (sa chanson : « Inuma » traduit «la Colombe ») 

Un devoir d’extirper les racines du mensonge qui détruisait les générations depuis plusieurs années,un devoir de lever  le voile qui cachait la face de la vérité rwandaise,  telle était la mission éminemment sensible et risquée! Pour une aussi lourde et périlleuse responsabilité, il aura bien fallu un Monsieur hors du commun, un Homme de foi guidé probablement par la force du Tout Puissant. Ce pari réussi au prix de son sang aura, sans nul conteste, des fruits délicieux à déguster . Il l’a dit et répété car c’était déjà son expérience de vie :       « C’est nous qui témoignerons de l’unité parce que nous avons subi la haine de l’intolérance.   Nous serons les fruits adulés, cueillis sur un arbre sorti de la misère »

                                   Kizito Mihigo, et maintaint ?

Le lundi 17 février  et les jours qui ont suivi, auront été d’une grande tristesse, très amers. On a du mal par moment à admette sa mort, son départ. Or, il n’est plus là, du moins physiquement! En revanche, il a tout fait pour nous. Il a tracé tout le chemin, il a abordé l’inabordable malgré toutes sortes d’intimidation qui pesaient sur lui. Il  a contredit les menteurs qui se sont payés de sa vie. Il  leur a appris que la vérité, la justice, le pardon et la vraie réconciliation seraient les seules sources de vie dans une communauté meurtrie par l’auto-destruction.

Les Rwandais et d’autres communautés ont été sensiblement touchés par cette mort. De cette dernière en revanche, on veut ardemment en sortir la vie, celle qui traversera des siècles. La vie qui va souder le Rwanda, ses fils et ses filles, toutes ethnies et toutes régions. C’est le rêve de Kizito Mihigo qui se réalisera absolument, il n’est plus que question de temps. Qui pourra refuser cette chance, ce beau cadeau qu’il nous a offert et qu’il a offert aussi, et oui,  à ses détracteurs et à ses persécuteurs ? On le connaît notre ami Kizito, il aime tout le monde et il pardonne.

Beaucoup d’initiatives désormais en cours dans les quatre coins du monde sont à mon avis très salutaires (Kmp, Kms, funclubs, divers groupes.). Elles ne devraient, cependant, se focaliser qu’à un seul but, celui de concrétiser l’héritage Kizito: « la vérité, la justice,  le pardon, l’unité et la réconciliation  entre tous les Rwandais, sans aucune forme d’exclusion». Se disperser à tout-va, se servir de son nom pour des intérêts égoïstes, politiques ou économiques, ne serait que polluer et spolier son héritage. Ce serait d’énorme gâchis dont profiteraient ses détracteurs et tous les malveillants.

Bref, l’avenir du Rwanda est désormais connu et tracé. Kizito Mihigo a posé ses bases qu’il a arrosées avec son propre sang. On ne pourra plus revenir en arrière. Tous les Rwandais: homes, femmes, hutu, tutsi,  twa, dirigeants et dirigés, il est temps de réexaminer notre passé douloureux avec équité, justice et pardon. Nous ne devons plus admettre que le sang des Rwandais continue  à  être abusivement versé. Nous sommes des humains, point!

Les médias internationaux en l’occurrence,  seraient conviées à la même marche, pour se décaler des idées manipulées, manichéennes, et enfin aider véritablement les Rwandais à construire l’avenir. Un avenir qui ne tue plus, un avenir qui ne discrimine plus,  un avenir juste.

Pour terminer, on ne peut souhaiter que Kizoto Mihigo soit reconnu à juste titre,  pour toute son œuvre. Les instances et institutions habilitées, tant laïques que religieuses, nationales et internationales pourront jouer leur rôle dans ce processus de gratification du Grand Homme de tous les temps. Bien sûr, la meilleure gratification pour Kizito sera toujours le partage et la pérennisation de ses valeurs!

Faustin Kabanza
Le 26 avril 2020

https://www.musabyimana.net


Avis aux lecteurs: Nos articles peuvent être reproduits à condition de citer le nom d’auteur et le site web source.

Notice to readers: Our articles may be reproduced provided the author’s name and the source website are cited.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s