Tag Archives: Rwanda

KWIBUKA JENOSIDE YAKOREWE ABAHUTU UMUNSI WA KABIRI

Tariki ya 02/10/2022

Kwibuka jenoside yakorewe abahutu guhera : Umunsi wa kabiri : Kuzirikana ubwicanyi bwakorewe kandi bukomeje gukorerwa intiti n’abanyabwenge b’abahutu

Indege ya Perezida HABYARIMANA ikimara guhanurwa, ingabo za FPR zahise zitangira gukusanya no kwica Abahutu b’ABANYABWENGE i Remera.

Muri kariya gace ka Remera mu mujyi wa Kigali, FPR kandi yica abantu 121, cyane cyane Abahutu b’abanyabwenge n’imiryango yabo yose, hagendewe ku rutonde rwari rwarateguwe mbere.

Harimo uwahoze ari perefe wa Kigali; Claudien Habarushaka, wahoze ari perefe wa Ruhengeri; Marcel Munyangabe, wahoze ari Perezida w’Urukiko rw’Ubugenzuzi n’abagize umuryango we; Sylvestre Bariyanga n’umuryango we wose; Émile Nyungura hamwe n’umuryango we wose (umuhungu we, umuririmbyi Corneille ubarizwa muri Kanada, niwe warokotse wenyine); Emmanuel Bahigiki n’umuryango we wose; Iréné Kayibanda, umuhungu w’uwahoze ari perezida Grégoire Kayibanda; Muhamud Rahamatar; Félicien Mbanzarugamba, wahoze ari minisitiri w’abaminisitiri; Benoît Ntigurirwa, n’abandi benshi.

Alison Des Forges wa Human Rights Watch (HRW) yatangaje ibi bikurikira, mu 1999  :

“Mu munsi umwe cyangwa ibiri nyuma yo kubura imirwano [6 Mata 1994], abasirikare ba FPR batangiye kwica abantu bafitanye isano na guverinoma y’u Rwanda, ingabo, cyangwa imitwe ya politiki yatekerezaga ko yanga FPR. Kenshi na kenshi, abo basirikare bashakishaga abahutu mu ngo zabo kandi bakica n’abagize umuryango cyangwa abandi, bashoboraga kuzaba abatangabuhamya. Ku ya 9 Mata, ingabo za FPR zishe Sylvestre Bariyanga wahoze ari perefe wa Ruhengeri n’umuryango we mu gace ka Remera ka Kigali. Inzo ngabo kandi zishe Col. Pontien Hakizimana wahoze ari umupolisi w’igihugu, umugore we n’abana be na Major Helene Bugenimana, umupolisi w’igihugu, hamwe n’abana be batatu, bari kwa Hakizimana.

Ku ya 12 Mata, abasirikari ba FPR bambaye imyambaro yi’ngabo z’igihugu bishe Emile Nyungura, umuyobozi w’ishyaka PSD. Mu gice cya Gishushu cya Kigali, ingabo za FPR zishe Felicien Mbanzarugamba, umuyobozi w’uruganda rukora inzoga rwa Bralirwa ndetse n’abandi,  zishe Emmanuel Hitayezu wahoze ari minisitiri w’igenamigambi ndetse n’umugore w’umututsi. Théoneste Mujyanama wawahoze ari minisitiri w’ubutabera n’umuryango we bishwe ku ya 16 Mata naho Phénéas Bwanakeye wakomokaga ku Kibuye yiciwe hamwe n’abandi mirongo itatu na babiri mu rugo rw’umuhungu we mu gice cya Remera cya Kigali.

Ku ya 13 Mata, Emmanuel Bahigiki wahoze ari umunyamabanga mukuru wa minisiteri ishinzwe igenamigambi, yavuye mu rugo rwe n’umuryango we ndetse n’Abatutsi bamwe na bamwe yari yahishe ashorewe n’abasirikare ba FPR; abatutsi basabwe gukomeza ariko bagiye kumva bumva amasasu menshi y’ingabo za FPR ahitana Bahigiki n’umuryango we. Claudien Habarushaka wahoze ari perefe wa Kigali, aheruka kugaragara ashorewe n’abasirikare ba FPR.

Abantu batari bake bahungiye kuri MINUAR kuri stade Amahoro bajyanywe n’abasirikare ba FPR hanyuma “barazimira.” Muri bo harimo Charles Ngendahimana, murumuna wa umunyapolitiki wishwe Emmanuel Gapyisi, na Dogiteri Prudence, umuganga wavuraga abakomeretse bari aho kuri sitade”.

Liyetona Abdul Joshua RUZIBIZA, wahoze ari umusirikare wa FPR yemera ko bitwaje intwaro batangiye guhiga abanyabwenge b’Abahutu mu mujyi wa Kigali kuva ku ya 13 Mata 1994.

Abivuga muri aya magambo:

Ikindi gikorwa, cyakozwe na bataillon ya 3, DMI n’intagondwa za FPR, ni ugutoranya no gushimuta Abahutu aho bajyanwaga ari imbohe na APR mu mujyi wa Kigali. Iki gikorwa cyakozwe n’abantu bazi umujyi wa Kigali neza n’abanyapolitiki barinzwe na FPR. Ni bwo Kapiteni Charles KARAMBA, Kapiteni Jean Damascène SEKAMANA, Serija Deus KAGIRANEZA hamwe n’abandi bashinzwe iperereza bakoze urutonde rw’Abahutu bagomba kwicwa bitwaje ko bize, cyangwa abahutu bafite imiryango ikomeye. Igikorwa cyari cyoroshye kuko bakuye amakuru mu miryango y’abatutsi y’impunzi kuri stade Amahoro i Remera cyangwa muri CND”.

Ubwicanyi bwakorewe abahutu ni jenoside. Nawe ushobora gushyira umukono ku nyandiko yabigenewe mu rwego rwo guaranira ubutabera.

Kwibuka jenoside yakorewe abahutu mu Rwanda no muri Repubulika iharanira Demokarasi ya Kongo.

Tariki ya mbere Ukwakira 2022:

Kwibuka jenoside yakorewe abahutu, umunsi wa mbere: ubwicanyi bwakorewe abahutu muri sitade ya Byumba.

Abaturage b’abahutu Ibihumbi n’ibihumbi by’abahinzi n aborozi, abagabo, abagore n’abana bari barahungiye mu nkambi z’agateganyo i Nyacyonga, Muhondo n’ izindi nkambi zizwi nk’ inkambi z’abakuwe mu byabo n’intambara yo muri 1990 (les déplacés de geurre), impunzi zaratatanye inyinshi zerekeza i Byumba. Aho i Byumba, impunzi zahageze n amaguru zirembejwe n’inzara n’ inyota. Zakusanyirijwe iminsi itatu mu nkambi y’agateganyo mu nkengero z’umujyi wa Byumba zigoswe n’Inkotanyi.
Nyuma y’iminsi itatu bajyanywe muri stade ya Byumba.
Kuva ku ya 10 Mata 1994, haje urukurikirane rw’imodoka za gisirikare z’ inkotanyi. Ahagana mu masaha ya saa munani z’ijoro, abasirikare b’ inkotanyi batangiye gutoranya abagabo babarirwa mu magana babatandukanya n imiryango yabo, babakusanyiriza hamwe mu kindi gice cya Stade. Inkotanyi Dan Munyuza niyo yateye grenade ya mbere, abandi basirikare barasa urufaya. Byatwaye isaha irenga yo kwica abagabo bose bari bakusanyirijwe aho. Benshi ntibahise bapfa. Nyuma yo kuraswa bahuhurwaga n’ izindi nkotanyi zikoresheje udufuni zikabajanjagura imitwe.
Nyuma, haje kwicwa abasaza, abagore n’abana, hakoreshejwe grenade,imbunda za mashinigani n’agafuni.Ubwicanyi bwakomeje kugeza saa kumi n’ebyiri za mu gitondo ubwo amakamyo ya mbere yaje gutwara abapfuye. Bamwe bashyinguwe byihuse ku ruganda rw’ifarini n ‘ahandi mu mujyi wa Byumba.

Nyuma y’ icyumweru kimwe, Kagame yahamagaye umuyobozi w ingabo, Augustin Gashayija, amubwira ko gushyingura imirambo byari ubugoryi. INKOTANYI zasubiye Mu Rukomo, gutaburura imirambo. Iyo imirambo yajyanywe mu muri pariki y’Akagera yatwikishijwe lisansi na gaze.

Twibuke abazize jenoside yakorewe abahutu, duharanire ubutabera, turinde abarokotse bakomeje guhigishwa uruhindu, twandike amateka yacu atarimo ikinyoma.

Ubwanditsi

THE US SECRETARY OF STATE’S VISIT TO RWANDA SHOULD SPARK THE OPENING OF THE POLITICAL SPACE

PRESS RELEASE N° ISH2022/08/006

THE US SECRETARY OF STATE’S VISIT TO RWANDA SHOULD SPARK THE OPENING OF THE POLITICAL SPACE

––––––––––––––––––––

On behalf of members of ISHEMA Party and on behalf of all Rwandans, we would like to welcome the United States (US) Secretary of State, Hon Antony BLINKEN to the country of a thousand hills, Rwanda.

On this occasion, it is imperative to raise some important issues faced by our people because of lack of good governance, violations of human rights, lack of an open political space, which, if not well managed are driving the country and the whole region into a chaotic end. The American government has played a major role in supporting the Rwandan Patriotic Front (RPF) despite its liberticide and warmongering nature in the Great Lakes region. While the RPF has a heavy responsibility, its partners, and donors such as the US cannot escape the public judgement. To confront these ills and correct what is popularly seen as mistakes of the past, a call to act is sent to the American People as well as to all the international community.

Continue reading

RWANDA: Kuzahura ubukungu birasaba kuva mu marangamutima , kureka icyenewabo n’itekinika.

Ndatekereza ko mu gihe tugezemo, igihugu kidakwiye kuyoborwa bigendeye ku kuraguza umutwe, cyangwa uko umuntu yaramutse. Ibyemezo bifatwa bigomba kuba biturutse ku bushakashatsi buturutse kuri facts (empirical evidence) kandi hatarimo itekinika. Ibyemezo kandi bigomba kuba bihiswemo kuko ubushashatsi bwerekanye ko aribyo birusha inyungu ibindi byemezo byose byashoboraga gufatwa. Aha hakoreshwa icyitwa “cost-benefit analysis”, ni ukuvuga kureba buri cyemezo ibyo cyadusaba ushyize mu gaciro k’amafaranga n’inyungu cyatuzanira. Iyo inyungu ariyo iri hejuru icyo cyemezo nicyo gihitwamo. Urugero: Kugereranya hagati yo gushyiraho minisiteri cyangwa gushyiraho direction muri minisiteri isanzweho. Cyangwa se gushyiraho Komisiyo y’abadepite aho guha akazi bureau d’études,… Bityo bityo.

Continue reading

Les FDLR et les interahamwe : un problème inter-rwandais

Il y a lieu de se demander où se situe la responsabilité de la RDC sur cette question. Il s’agit bel et bien d’une question rwandaise qui stipule une réponse appropriée du Gouvernement rwandais élude sa responsabilité depuis des décennies, la renvoyant paradoxalement au gouvernement de la RDC, avec la compréhension complaisante et la fuite en avant de la communauté internationale.

Faut-il rappeler, aussi douloureux que soit ce souvenir, que le génocide de 1994 au Rwanda, s’est passé entre Rwandais, sans aucune implication des Congolais.

Continue reading

Vénuste Nyombayire n’est plus accusé de génocide rwandais

Un juge d’instruction parisien a rendu un non-lieu au bénéfice de Vénuste Nyombayire, un Rwandais qui était accusé de massacres dans un orphelinat qu’il dirigeait pendant le génocide des Tutsis en 1994, a appris jeudi l’AFP de sources proches du dossier, confirmées par une source judiciaire. L’ordonnance de non-lieu a été rendue le 9 juin, selon la source judiciaire.

Continue reading

World’s ‘most inhumane’ jail where ‘prisoners eat bodies of dead lags to survive’

Rwanda’s Gitarama prison can lay claim to the dubious honour of being the filthiest, most overcrowded and most brutal jails on Earth, even though a former governor admits it’s ‘possible’ that some of its inmates are innocent.

Gitarama Prison is considered to be one of the most hellish places on Earth.

The brutal jail on the outskirts of Rwanda’s capital, Kigali, was built in 1960 as housing for British workers. It was later converted into a jail designed to hold around 400 prisoners.

It currently holds over 7,000, and at its peak after the horrifying Rwandan genocide of the mid-1990s, was estimated to hold closer to 50,000 inmates.

Continue reading

Un jour avec Denis Mukwege, Nobel de la paix contraint de vivre sous protection

Il est célèbre dans le monde entier pour son combat en faveur des femmes violées, ces corps « transformés en champs de bataille » que le gynécologue formé à Angers tente de réparer. Et obtenir, pour toutes les victimes des carnages perpétrés au Congo, justice et vérité.

Denis Mukwege, 67 ans, prix Nobel de la paix (2018), a nommé les crimes, les violences sexuelles, les monstruosités subies par les femmes en République du Congo.

Il a, le temps d’un passage à Paris, troqué sa blouse de chirurgien pour un élégant costume et reçoit chaleureusement quelques journalistes et représentants d’ONG dans un discret hôtel parisien. Denis Mukwege, 67 ans, vit en permanence sous protection depuis qu’il dénonce, avec le renfort et l’autorité de son prix Nobel de la paix décerné en 2018, les carnages incompréhensibles perpétrés en République démocratique du Congo.

Continue reading

MESSAGE DE FELICITATIONS AU PRESIDENT EMMANUEL MACRON

Monsieur Emmanuel Macron,

Le peuple français a parlé, vous êtes réélu à la magistrature suprême pour cinq ans à venir. Tout en vous félicitant, permettez-nous Monsieur le Président, de partager avec vous les points qui, à notre avis, devraient être intégrés dans votre projet notamment en ce qui concerne votre politique étrangère en général, et en particulier dans les relations avec le Rwanda.

  1. Tout comme votre élection, votre réélection résulte des institutions fortes non basées ni sur le culte de la personnalité, ni sur la terreur, encore moins sur la dictature. Le peuple rwandais rêve d’avoir un jour un système politique similaire au vôtre, ce qui risque de tarder à venir si vous continuez à soutenir le régime du FPR. En effet, Monsieur le Président, l’histoire a uni la France et le Rwanda créant un lien fort entre nos deux peuples. Il est vrai que les dirigeants viennent et partent mais les nations restent à jamais. C’est dans ce cadre que nous vous exhortons, à dépasser votre propre personne et celle de votre pair de Kigali, et à penser aux deux nations qui resteront après votre départ. 
  2. Ce serait myopique de ne pas soutenir une nouvelle génération de leaders au Rwanda sachant que les dirigeants actuels n’épargnent rien pour couvrir leurs crimes de guerre, crimes contre l’humanité et de génocide dont ils se sont rendus responsables. Leur stratagème consiste, entre autres, en l’instrumentalisation de la tragédie rwandaise des années 1990-1994 aux fins purement politiques, d’une part en taxant de génocidaire toute voix dissidente de la communauté Hutu, et d’autre part, en menaçant la communauté internationale prétendument pour n’avoir pas sauvé les Tutsi en 1994. Pourtant, ces rebelles de l’époque devenus aujourd’hui maîtres du pays se sont opposés à toute intervention, qui selon eux, aurait pu gêner leur conquête militaire qui s’annonçait plus probable. Ainsi, les hauts cadres du FPR se font passer pour des victimes alors que la vérité est toute autre. D’ailleurs, ils n’ont pas voté pour la création du tribunal pénal international pour le Rwanda et n’ont pas coopéré avec le bureau du procureur lorsque leurs dossiers étaient ouverts pour instruction. Tout soutien envers ce régime équivaut à une complicité sans équivoque. Si le peuple rwandais ne vous reproche rien dans le passé, il revient à votre responsabilité de vous immuniser contre les conséquences des actes posés sous votre présidence.
  3. Ce deuxième mandat arrive au moment où vous présidez l’Union européenne. Les valeurs de l’Union européenne ne diffèrent pas de celles que défend la France. Ceci constitue une opportunité d’apporter votre pierre à l’édifice pour un monde libre de dictatures, un monde de droits, un monde juste, social et solidaire. Ces valeurs qui sont aussi les nôtres nous rendent ennemis du président Kagame dont la paranoïa de l’opposition démocratique est inutilement exagérée.
  4. Monsieur le Président,

Oui, vivent la France et les Français libres.  Mais en même temps, il faut que vivent le Rwanda et les Rwandais libres. Nous restons à votre disposition pour un échange sur l’avenir gagnant-gagnant entre nos deux peuples.

Fait à Montréal,

Ce 01/05/2022

Nadine Claire Kasinge

Présidente du Parti ISHEMA

Candidate aux élections présidentielles rwandaises de 2024.

Note : ISHEMA PARTY est une organisation politique lancée le 28 janvier 2013 à Paris, France ; par des jeunes militants et universitaires rwandais en exil. ISHEMA signifie la fierté des Rwandais. La vision définie par les fondateurs est « la promotion de la démocratie à travers les valeurs de vérité, intrépidité et justice sociale ». Dès le début, nous proposons un changement politique par la non-violence et des moyens pacifiques, le dialogue et le consensus qui profitent à tous les citoyens sans aucune forme de discrimination. Tout en partageant notre évaluation de la situation socio-politique au Rwanda, nous recherchons le soutien de la communauté internationale pour un changement de régime afin de construire des institutions démocratiques qui assureront la paix et le développement durable.

MESSAGE DE FELICITATIONS AU PRESIDENT EMMANUEL MACRON

Monsieur Emmanuel Macron,

Le peuple français a parlé, vous êtes réélu à la magistrature suprême pour cinq ans à venir. Tout en vous félicitant, permettez-nous Monsieur le Président, de partager avec vous les points qui, à notre avis, devraient être intégrés dans votre projet notamment en ce qui concerne votre politique étrangère en général, et en particulier dans les relations avec le Rwanda.

  1. Tout comme votre élection, votre réélection résulte des institutions fortes non basées ni sur le culte de la personnalité, ni sur la terreur, encore moins sur la dictature. Le peuple rwandais rêve d’avoir un jour un système politique similaire au vôtre, ce qui risque de tarder à venir si vous continuez à soutenir le régime du FPR. En effet, Monsieur le Président, l’histoire a uni la France et le Rwanda créant un lien fort entre nos deux peuples. Il est vrai que les dirigeants viennent et partent mais les nations restent à jamais. C’est dans ce cadre que nous vous exhortons, à dépasser votre propre personne et celle de votre pair de Kigali, et à penser aux deux nations qui resteront après votre départ. 
  2. Ce serait myopique de ne pas soutenir une nouvelle génération de leaders au Rwanda sachant que les dirigeants actuels n’épargnent rien pour couvrir leurs crimes de guerre, crimes contre l’humanité et de génocide dont ils se sont rendus responsables. Leur stratagème consiste, entre autres, en l’instrumentalisation de la tragédie rwandaise des années 1990-1994 aux fins purement politiques, d’une part en taxant de génocidaire toute voix dissidente de la communauté Hutu, et d’autre part, en menaçant la communauté internationale prétendument pour n’avoir pas sauvé les Tutsi en 1994. Pourtant, ces rebelles de l’époque devenus aujourd’hui maîtres du pays se sont opposés à toute intervention, qui selon eux, aurait pu gêner leur conquête militaire qui s’annonçait plus probable. Ainsi, les hauts cadres du FPR se font passer pour des victimes alors que la vérité est toute autre. D’ailleurs, ils n’ont pas voté pour la création du tribunal pénal international pour le Rwanda et n’ont pas coopéré avec le bureau du procureur lorsque leurs dossiers étaient ouverts pour instruction. Tout soutien envers ce régime équivaut à une complicité sans équivoque. Si le peuple rwandais ne vous reproche rien dans le passé, il revient à votre responsabilité de vous immuniser contre les conséquences des actes posés sous votre présidence.
  3. Ce deuxième mandat arrive au moment où vous présidez l’Union européenne. Les valeurs de l’Union européenne ne diffèrent pas de celles que défend la France. Ceci constitue une opportunité d’apporter votre pierre à l’édifice pour un monde libre de dictatures, un monde de droits, un monde juste, social et solidaire. Ces valeurs qui sont aussi les nôtres nous rendent ennemis du président Kagame dont la paranoïa de l’opposition démocratique est inutilement exagérée.
  4. Monsieur le Président, Oui, vivent la France et les Français libres.  Mais en même temps, il faut que vivent le Rwanda et les Rwandais libres. Nous restons à votre disposition pour un échange sur l’avenir gagnant-gagnant entre nos deux peuples.

Fait à Montréal,

Ce 01/05/2022

Nadine Claire Kasinge

Présidente du Parti ISHEMA

Candidate aux élections présidentielles rwandaises de 2024.

Note : ISHEMA PARTY est une organisation politique lancée le 28 janvier 2013 à Paris, France ; par des jeunes militants et universitaires rwandais en exil. ISHEMA signifie la fierté des Rwandais. La vision définie par les fondateurs est « la promotion de la démocratie à travers les valeurs de vérité, intrépidité et justice sociale ». Dès le début, nous proposons un changement politique par la non-violence et des moyens pacifiques, le dialogue et le consensus qui profitent à tous les citoyens sans aucune forme de discrimination. Tout en partageant notre évaluation de la situation socio-politique au Rwanda, nous recherchons le soutien de la communauté internationale pour un changement de régime afin de construire des institutions démocratiques qui assureront la paix et le développement durable.

Portrait: Paul Kagame, les ombres du président rwandais

Qui est Paul Kagame ? Comment a-t-il transformé un pays sorti exsangue d’un génocide fratricide ? “The Times” revient sur le parcours du président rwandais alors que son pays et le Royaume-Uni ont signé un accord de sous-traitance du droit d’asile “off-shore”.

Traduit de l’anglais

Le president rwandais Paul Kagame à Nairobi, au Kenya, le 8 avril 2022.
Le president rwandais Paul Kagame à Nairobi, au Kenya, le 8 avril 2022. TONY KARUMBA / AFP

Envoyer au Rwanda, dont l’histoire récente est l’une des plus sanglantes du monde, des migrants vulnérables qui avaient pour objectif d’entamer une nouvelle vie au Royaume-Uni ? L’idée peut sembler à tout le moins saugrenue.

Ce n’est certainement pas le genre d’accueil auquel s’attendent les Afghans qui ont fui Kaboul quand leur pays est tombé aux mains des talibans l’année dernière. Et s’il faut en croire l’expérience – car des accords semblables de traitement des demandes d’asile ont été conclus par le passé entre le Rwanda et Israël et le Danemark – ces réfugiés ne resteront pas longtemps sur le sol rwandais.

Continue reading